11 févr. 2009

Rue de la Tramontane
Tranquillité assurée dans mon quartier

6 commentaires:

FIL a dit…

C'est à se demander s'il y a âme qui vive en Provence.
Excuse moi, en allant sur tes blogs, la musique ne vient pas toute seule. As tu coché "lecture automatique"(ou assimilé, je ne sais plus)? Il y a bien la lecture aléatoire.
Bisous.
Fil.

Jackie a dit…

Fil, pour la zik,justement je t'en parle par mail.

Ici, c'est mon quartier, ma maison est juste derrière moi, à gauche, et c'est un cul de sac.

Au bout, il y a un boulevard qui dessert le collège, le Lycée professionnel, une école primaire et le village...tranquille ???!

FIL a dit…

Attention en traversant !!!!

Jackie a dit…

Fil, je regarde seulement à gauche.. comme c'est à sens unique ...sauf pour les jeunes qui remontent à l'envers et puis ceux qui ne connaissent pas le code de la route et grillent systématiquement notre priorité à droite! Tu vois, c'est hyper dangereux !! :)))

Anonyme a dit…

Du temps où il y avait tous les gosses du quartier qui s'amusaient ensemble, il y avait de l ambiance dans cete rue...
que de souvenirs d'enfants dont j'ai fais parti.
Bisous Maman
Doune

Jackie a dit…

Doune, le temps passe...c'est ton fils et les nouveaux petits voisins qui referont entendre leurs rires ou leurs disputes !!
Je ne me plains pas de la tranquilité du quartier, quand vous étiez gosses, vous avez pu sans crainte investir la rue pour vos jeux et monter vos spectacles !!! Souviens-toi...

Bises..Mum

Saint-Chamas

Ce blog sans prétention,est destiné à la présentation de la Provence telle que je la vois mais priorité à Saint-Chamas, mon village d'adoption.

SITUER SAINT-CHAMAS

http://www.web-provence.com/infos/saint-chamas-2.htm
1982, ma famille s'installait à Saint-Chamas.
C' était un petit village de 3000 habitants, aujourd'hui, il s'est agrandi, il s'étire partout où il peut, coincé qu'il est entre l'Etang de Berre et les collines environnantes et il abrite plus de 7000 âmes.
Il gardera son art de vivre provençal tant que le coeur du village vivra, tant que les petits commerces garderont portes ouvertes.

Poème de Vette de Fonclare dans Cités Provençales.

http://poemes-provence.fr/saint-chamas/

Saint-Chamas

Blotti au pied de sa falaise
Tout entravée dans un filet
Pour qu’une pierre, à Dieu ne plaise,
Ne joue à en dégringoler,

C’est un village de Provence.
Un long aqueduc le surplombe,
Illuminé en transparence
Par le soleil quand le soir tombe.

Une horloge y est installée
Etrangement sur le mur roux,
Elle ponctue la vie réglée
Du village sous son Baou.

La Touloubre non loin de là
S’attarde sous le pont romain,
Puis elle poursuit au delà
Pour aller se perdre non loin

Au creux des eaux de l’étang gris.
Saint Chamas se repose et dort
Sous le ciel sombre de la nuit
Tout pointillé de taches d’or.

http://poemes-provence.fr/